AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Chroniques Angéliques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Astriel

avatar

Nombre de messages : 21

MessageSujet: Chroniques Angéliques   Dim 1 Juil - 21:34

Chroniques Angéliques



[HRP]bon, voila une de mes plus longues histoires, faut dire que je l'ais pas encore finis, je vous souhaite une bonne lecteur et une chouette immersion dans ce monde qui vous attend, juste une chose à préciser, ne vous fiez pas aux stéréotypes. Prenez juste le monde et ses créature tel que je vous les présentent, et disont que chacun à sa vision des choses.

Cela explique la fin d'un monde, celui d'Astriel, un ange parmit tant d'autres.

je l'ai mit dans la sous-section "Autres" car il y a à la fois de la fantaisy et aussi de la science fiction. ^_^ (j'aurais toujours un mal fou à caser correctement certaines de mes oeuvres)

Bonne lecture, et n'hésitez pas à commenter en bien ou en mal Smile [HRP]



o/°~~*O*~~°o




1°) Une belle journée



Il faisait frai, le soleil pointait tranquillement le bout de son nez, ses rayons se réfléchissant sur les miroirs de la façade Nord du palais culminant de ses six étages, dont une gigantesque serre avait prit possession de son toit. Permettant ainsi, par tout un jeu de machinerie complexe et de magie étrange, de redistribuer l’énergie diurne durant les nuits fraîches. Une légère brise de printemps faisait onduler le feuillage des arbres, et guidait les nuages qui s’avançaient doucement dans le ciel bleu. Une ombre aux formes douces et apaisantes s’avança sur l’un des balcons situé au nord, elle s’arrêta au rebord. Ëfhina regarda un moment le lever du premier astre solaire de la journée, c’était un spectacle magnifique qui s’offrait à ses yeux. Ses longs cheveux d’ébène s’élevaient au désir de la brise matinale. Elle baissa son regard sur son ventre arrondit et le caressa d’une manière maternelle, signe qu’un nouvel être naîtrait bientôt. Elle rentra ensuite dans ses appartements après ces quelques instants de rêverie.

Pendant ce temps, dans la plus grande structure de la ville d’Angel-Eden, nommée Culmina, Arlegän s’occupait des diverses tâches administratives liées à l’économie de sa planète et aux échanges entre les différentes alliances de l’Empire. Il n’était pas de tout repos d’être l’un des fondateurs d’un ancien empire, celui des « Anges Célestes ». Le nombre d’affaires commerciales ne cessait d’augmenter, sans compter le nombre de colonies qui désiraient s’entretenir avec les dirigeants de l’empire pour demander quelques alliances. Cependant comme tout empire grandissant, de plus en plus de « sous commerces » apparaissaient, vendant et achetant des matériaux et autres choses interdites par la loi de l’empire. Le marché sombre comme on le nommait se développait inexorablement. Après en avoir terminé à débattre sur le problème de la « Ligue Sanglante » aussi nommée « Les Guerriers du Jugement Dernier », une caste d’anges sataniques qui sévissait depuis un certain temps sur la planète, Arlegän pu retourner au palais des Jardins Roses, qui se situait non loin de la ville, dans la forêt d’Illuran. Il avait hâte de revoir sa bien aimée. Il se dépêcha donc et déploya ses longues ailes blanches avec des reflets noirs au bout de ses plumes, à la sortie du bâtiment et s’envola dans les aires.

La ville d’Angel~Eden était magnifique, l’architectures des bâtiments préférait les courbes et la hauteur. L’on pouvait donc voir de nombreuses structures d’une taille affolante, et d’une finesse incomparable. La technologie actuelle était associée à l’essence des êtres, comme une sorte d’harmonie entre ces deux conceptions pourtant si différentes, on la surnommait grossièrement la technomagie. Les habitants de cette planète, des anges, étaient très respectueux envers leur environnement. Et ils ne faisaient jamais des choses qui ne dérangeait la planète, ils chassaient pour leurs besoins, rien de plus. Le plaisir tuer où de nuire de quelque façon que ce soit à autrui était prohibé sous toutes ses formes et était durement puni. L’esprit même de la planète cohabitait avec les villes construites par les anges, on aurait dit qu’une parfaite harmonie s’était liée entre la terre et ces êtres ailés. Ceux-ci la protégeaient de ses maladies comme la sécheresse, des poisons qui faisaient périrent les plantes, et des divers problèmes la menaçant. La nature était même la structure principale, le coeur de beaucoup de bâtiments. La ville semblait vivante malgré ses reflets cristallins et métalliques, l’on pouvait y ressentir une certaine chaleur ambiante propre aux arbres, à la nature, leurs odeurs imprégnant la ville tel un marqueur indélébile. Et en effet, la plupart des bâtiments étaient construis sur ces gigantesques monts feuillus visant les nuages, on les appelait les Cybelias. La sérénité parcourait la grande cité comme si le ciel lui-même s’inclinait devant elle. La plupart des moyens de transports, des vaisseaux aux fuselages fins et profilés, ainsi qu’aux courbes agréables, étaient surtout utilisés pour le commerce, les voyages interplanétaires, le tourisme et les affaires. En effet, tous les êtres n’avaient pas la faculté de voler. Les anges préféraient voler par eux même dans la ville, et même partout ailleurs, du moment qu’ils le pouvaient, c’était normal et légitime, un don est fait pour être utilisé. Le trafic était donc toujours fluide. Et la planète leurs offrait ceux dont ils avaient besoins pour vivre, pour se développer, pour agrandir au fil du temps leur commerce, et étendre leur influence. Leur commerce était basé sur l’échange et le troc. Bien qu’il y avait tout de même la monnaie universelle utilisé dans les galaxies de l’univers entier, le crédit, ainsi qu’une monnaie locale, l’aile d’or et d’argent. Et cette faculté d’échange innée, leur avait permit de créer des liens entres les divers galaxies environnantes il y a fort longtemps, depuis qu’ils avaient élus domiciles sûrement, mais plus aucun d’entre eux ne s’en souvient Il y rentrait de tout comme il en ressortait de tout, que ce soit des matières premières, de la nourriture, des artefacts,…



°oO~~°~~Oo°



Arlegän arriva au palais. Il y rentra et sa femme Ëfhina se jeta contre lui, ils s’embrassaient langoureusement.


- Bonsoir mon chéri. Tu rentre bien tard ce soir, trop de travail ?

- Bonsoir mon ange. Oh tu n’as pas idée, cet an-ci c’est intenable, les problèmes liés au commerce se font de plus en plus nombreux, et ce maudit culte qui n’arrête pas de causer des dégâts partout sur la planète...Après leur effraction dans la Tour d’Abondance, et le vol de statue précieuse au Musée Des Aurores, il faut qu’ils s’attaquent aux commerces de l’Emeraude Forestière…

Elle se tut un instant, démoralisée.


- Si seulement on pouvait réussir à les coincer ! Ils nous filent à chaque fois entre les doigts ! Ces soit disants Guerriers du Jugement Dernier…


Ëfhina posa un doigt sur ses lèvres.


- Mon chéri, calme toi, oublie ces guerriers fanatiques et ces adorateurs de Satan et vient près de moi. Tu n’es plus au boulot…Fais une pose…

- Oui, tu as raison mon ange, excuse-moi.
- Tu es tout pardonné, dit-elle avec un sourire sincère, il s’approcha de son visage, de sa bouche…
- Allons dans le jardin.

Il fut surpris, et fronça un bref instant les sourcils pour se mettre à rire intérieurement, il ne pouvait lui refuser quoique ce soit. Son sourire était si radieux, ils s’envola pour la rattrapée, elle l’y attendait, il se posa et s’approcha d’elle lentement, elle aussi se rapprocha de lui et ils s’embrassèrent longuement de sorte que tout se fige, tout reste imprégné de ce bonheur si fort et si enchanteur.

- C’est pas évident de diriger la ville...

- Mon amour…je pense bien que ce n’est pas facile, mais tu viens de me promettre d’arrêter de parler de boulot et voilà que tu recommences cinq minutes après.
- J’ais dit ça ?

Elle fit la moue, il continuait à sourire essayant de ne pas sombrer dans le rire.


- Excuse moi, promit j’arrête.

- Tu as intérêt…sinon je risque de bouder plus longtemps que tu ne le crois…

- Ne le prend pas mal, roooo…

Ils ne dirent plus rien, seuls leurs yeux se regardaient mutuellement, amoureusement et passionnément, ils s’enlacèrent encore. Puis, Arlegän lui demanda :

- Alors vous vous portez bien ?

Il posa la main sur le ventre d’Ëfhina, elle posa la sienne sur sa main.


- Oui il va bien, il est bien sage mais quand je ne vais pas au balcon le matin il se débat parfois le petit monstre.


Arlegän ria à ces paroles.


- Tant mieux, nous allons bientôt l’accueillir.

- Oui, dans un an je penses, il n’a pas envie de sortir tout de suite

- Oh je vois, il prend son temps
- Il n’est pas très pressé en effet
- Nous non plus, c'est à lui de choisir son heure.
- Oui mais il commence à prendre du poids (elle eut un petit rire emplit d'amour)
- Notre petit Astriel

Arlegän regarda le couché du soleil.

- Tu viens au balcon, il préfère y être.

- Oh mais je vois que ce petit ange aime bien être à l’aise pour contempler la beauté de ce qu’offre l’univers.

- Oui, il est exigeant même avant la naissance
- Il apprécie les belles choses, dit-il en contemplant sa dulcinée
- Tu me prend pour une chose ?...

- La plus merveilleuses qui soit donnée en ce monde.


Ils s’enlaçèrent tandis que le soleil essoufflait ses derniers rayons dans un soupir rougeoyant, le plus rougeoyant pour laisser place aux pâleurs de la première lune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June

avatar

Nombre de messages : 78

MessageSujet: Re: Chroniques Angéliques   Mar 3 Juil - 20:17

J'ai trouvé ce début plutôt bon... Bien sûr, c'est trop court pour juger le ond mais au niveau de la forme tu gères assez bien. Cependant on remarque quelques maladresses :

Citation :
Mon chéri, calme toi, oublie ces guerriers fanatiques et ces adorateurs de Satan et vient près de moi. Tu n’es plus au boulot…Fais une pose…

Je trouve que c'est bizarre qu'elle prenne le soin de préciser qui il faut oublier... On a l'impression qu'à travers le dialogue tu essaie de donner des informations aux lecteur et en général on n'apprécie pas. Enfin, ce n'est que mon avis je me trompe peut-être et je n'oserais pas trop parle au nom d'un groupe.

Sinon j'ai bien aimé ! Bonne continuation et j'espère que tu nous fera lire la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astriel

avatar

Nombre de messages : 21

MessageSujet: Re: Chroniques Angéliques   Mer 4 Juil - 0:22

Hum, on me l'avais déjà dit, surtout dans la première version ou c'étaot vraiment gros, j'ai pourtant essayé de faire le plus naturel possible, erf a crorie que ce passage est vraiment une plaie pour ma plume ^^'

Bon voici là suite



_________




2°) Une Ombre Avance...




La nuit était déjà bien avancée, la seconde lune de la planète était à son zénith, baignant la ville de ses rayons pâles et mystérieux, offrait une atmosphère sereine, calme et tranquille à la grande cité des anges. Mais elle ne s’était pas assoupie bien au contraire. Le commerce ne s’arrêtait pas aux abords de la fraîcheur nocturne, aussi de nombreux vaisseaux de marchandises, entre autres, vaquaient à leurs occupations. Une partie de ses habitants ailés dormait mais cet assoupissement quotidien et temporaire n’était qu’un air que la cité se donnait pour paraître paisible. Dans ses entrailles grouillantes de vie, de mouvements et d’énergie, l’autre partie de la population prenait le relais, pour que la machine puisse tourner continuellement.

Une nuit comme les autres en somme, sans particularité...en surface seulement, mais...en creusant un peu...

Quelque part, dans un bâtiment souterrain, connu de seulement quelques âmes, des gardes spécialement entraînés, l’élite des Gardes Jhades, veillaient sur le site, et vaquaient à leurs rondes irrégulières, pour plus de sûreté. Le site était sous la surveillance permanente d’ « Yeux de lynx », sortes de petites sphères lévitant dans les airs et permattant une surveillance visuelle à distance grâce à une connexion magique, sur une plaque de miroir dans la salle de contrôle, au nord du complexe. Aussi, de nombreuses protections aussi bien magiques qu’électroniques jonchaient toute la zone. Ainsi le moindre moustique se voyait…désintégré avant d’avoir fait deux battements d’ailes.

L'ensemble du complexe formait une sphère, incrustée dans la roche jusqu'à sa moitié, dans laquelle un mystère se cachait. L'ensemble des structures extérieures permettant le contrôle des lieux, formant ainsi une ceinture tout autour de la sphère, composée de quatre bâtiments principaux, répartis au quatre points cardinaux. De longs couloirs reliaient les pôles principaux. Et l'entrée de la sphère se situait au Nord. Cette gigantesque boule semblait indestructible, faite dans un matériaux étrange, un métal, mais qu'on aurait dit vivant, chauffant de lui même.

Personne n’avait réussi à pénétrer ce lieu à l’insu de ceux qui voulaient préserver le secret qu’il gardait. Personne…mais toute chose a une fin et donc un début.


*
* *



Une ombre se faufila, longeant les murs, sans bruit, elle avançait inexorablement vers son but. Elle s’arrêta net, un garde avait vu quelque chose, il se dirigea vers elle. Elle se cacha, elle le guettait, cette proie plus que gênante, elle se trouvait à sa portée, son compagnon regardait la scène avec un regard sans émotion. La routine en quelque sorte.


- Non c’est rien, comme d’hab…
- Tu m’étonnes même pas.
- Si tu veux de l’action, trouve un autre job.
- Non ça va, au moins c’est bien payé pour ce qu’on fait.
- Et pour ce qu’on a fait et ce qu’on nous a fait faire.
- Ouais.
- Ya un truc qui me chiffonne.
- Ah non tu vas pas remettre ça !
- …Pourquoi on sait pas ce qu’il y a derrière c'te portail maudit à la con.
- Cherche pas les emmerdes, y’a des choses qui'y vaut mieux pas savoir.
- Mouais…
- Tu sais pas ce qui est arrivé à Ir-tryel ?
- Non.
- Il a voulu voir.
- Ouais et ?...
- On l’a jamais revu.
- Pfff, il a du se barrer la queue entre les jambes oui ce trouillard.
- Crois moi, je serais toi…
- Tu n’es pas moi.
- Tsss, oh et puis fait ce que tu veux, si t’as envie de crever, c’est ton…
- Quoi ?
- Là !
- Hein ?!

Il se retourna, son camarade se saisit son arme à impulsion magico-magnétique, un nouveau joujou créer par les labos militaires il y a peu. Ils l’avaient surnommé le « Désintégrateur » à cause de sa capacité à détruire toute matière, excepté la magnétite. Il tira visant la silhouette imperceptible à l’œil nu, mais détectable suite à la magie qu’elle dégageait.


- Enfin de l’action ! Yeeeeaaah !

Ils tirèrent tous les deux, l’un d’eux prit une petite sphère bleutée, et la jeta dans l’entrée venant des égouts. Une détonation sourde se fit entendre dans un nuage violacé. Ils s’arrêtèrent, leurs armes fumantes à la main, le calme revint ainsi que son silence. Le central les appela.


- * Qu’est-ce que c’était que ce merdier !? *

- Rien Protecteur, une ombre sans aucun doute, elle n’est plus.
- * Sondez le secteur, éliminez toute trace de germes anormaux. *
- Bien reçu.

Le central se déconnecta et les deux Gardiens Jhades se dirigèrent vers l’entrée, ils activèrent leur sonde. L’hologramme de l'appareil indiquait son diagnostic.

Citation :

_Analyse en cours…
_...
_...
_Fluctuations thermiques : Normal
_Variations magnétiques : Normal
_Variations électriques : Normal
_Seuil magique : Normal
_Degré d’énergie positive : Normal
_...
_Degré d’énergie négative : Normal
_…
_Aucun germe étranger détecté
_Aucune perturbation suspecte
_Fin de l’analyse
_Aucun Danger

- Pfff, c’est nase…
- Ouais, fin bon, c’est mieux que d’avoir des emmerdes.
- Mouais mais il a pas fait long feu celui là
- Tu as vu ce que c’était ?
- Non…m’en fout
- C’est étrange…
- Tu te prends trop la tête mon gars, cherche pas compliqué. Ya plus rien de vivant ici.
- Je ne suis pas convaincu...j'ai un doute.
- Non mais franchement, qui oserait attaquer cette base ? Il faut être fou à lier.
- Ouais, t’as sans doute raison.
- Aller on continue.
- Putain de boulot !

L’un des deux rangea l’appareil en l’accrochant à sa ceinture, ils se retournèrent et se dirigèrent vers leur ronde continue. Au bout de quelques pas, l’appareil, non éteint, se mit à émettre un faible signal. Le garde le prit en main, prit à la fois de stupeur, d’excitation, de crainte et de joie.


Citation :
_...
_
Perturbations sonores enregistrées
_Recherche en cours...
_...
_
Erreur
_
Données faussées
_Aucun danger…
_...

Le garde frappa l’appareil de son poing.

- Rahhh ! J’en ai ma claque de ces engins qui marchent pas !

Un faible mouvement fut perçu, l’appareil tomba à terre, le bras du garde le tenant encore, une gyclée pourpre vint refaçonnée le sol.


- Que ?
- C’est quoi ce truc !...arhh...enfoiré !

L’ange fut empalé par une sorte d’appendice transparent et sombre, qui semblait sans matière, uniquement constitué de vide, mais un vide bien réel et mortel, le cadavre alla se fracasser contre la paroi, pour retomber dans un bruit d’os brisé sur le sol, laissant une trace sanglante en guise de chef d’œuvre rutilant sur le mur. Le second garde, prit son arme et fit feu sur la chose. Il n’avait que ça, il ne pouvait faire que ça, c’était un automatisme, l’instinct de survie et la peur primaient sur son sang froid malgré les durs moments qu’il avait passé dans sa longue vie.


* Bordel de... *

Un bruit déchirant transperça l'air, tandis que de longues traînées d'un rouge écarlate ruisselaient sur le mur, rejoignant une flaque au sol tandis que de légers mouvements d'air se déplaçaient vers la porte principale de lagrande coupole. Une rune s'activa, une image se matérialisa dans les airs.


- * Les gars ? ça va ?! Hey...oh nom de... *

Le visage qui apparu sur l'holographe fut prit de stupeur en voyant ce carnage par le biais des communicteur runiques des soldats morts. Une alarme se déclencha peu après.



*
* *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astriel

avatar

Nombre de messages : 21

MessageSujet: Re: Chroniques Angéliques   Mar 17 Juil - 19:39

*
* *




Le chef de la brigade entra dans la salle de contrôle, toute son équipe, excepté deux des membres, était là. Il salua respectueusement ses camarades de combats qui en firent de même.

- Qu'est-ce qu'il se passe ici ?! Qui a déclenché l'alarme ?! Et pourquoi Ikstal et Kojinu ne sont-ils pas encore là ?!

Un ange fit tourner son siège, on l'appelait le Surveillant, il avait la charge de la sécurité technomagique de cet endroit. Son nom...il n'en avait pas, ou du moins il ne s'en souvenait plus lui même. Il prit un cigare et l'alluma pour tirer une bouchée de ce goût qu'il adorait au point de s'en enfiler une dizaine par jour. Les effluves imprimant les bouffées de fumée impregnaient l'atmosphère de la salle de contrôle.

- C'est moi qui est déclenché l'alarme, un intrus c'est infiltré ici et a tué les deux anges manquant à l'appel. D'après mon analyse, ils n'ont rien vu venir, ou trop tard alors. En tout cas, ce machin n'a pas été détecté, la structure du globe est scellée pour plus de sûreté. Elle ne peut plus sortir, et nous non plus.
- Tu veux me faire croire, que ce truc a réussi à tuer deux de mes guerriers ?! Et que par-dessus tout, il n'est pas détectable par toute cette foutue panoplie de détecteurs !

- J'avoue que j'ai moi même du mal à y croire, mais la réalité est là...

La mine du chef de la brigade se fit sombre, ce n'était pas quelque chose à prendre à la légère si ce truc avait réussit à faire cela.

- On fait quoi Fatill ? demanda l'un des guerriers.
- On reste là et on prépare un périmètre de sécurité avant que ce truc n'arrive, on va lui faire goûter notre furie !
Répondit-il instinctivement.

Une brève clameur se fit entendre, Fatill donna les ordres et chacun se mit à la tâche, pendant ce temps, le Surveillant scrutait les hologrammes, pianotant à tout vitesse sur un clavier runique. Un temps passa.


- Toujours rien...ce n'est pas normal !

Le Surveillant frappa sur la table de son poing, il se rassit sur son fauteuil faisant tournoyer entre ses doigts son cigare.


- Je veux des résultats !
hurla le chef de la brigade.
- Si je pouvais vous en avoir si facilement, vous en auriez déjà eu depuis belle lurette !
- Et bien dites ! Qu'est-ce qui cloche ?
- Cette chose semble capable de brouiller les fréquences et de perturber les flux magiques, toutes les données sont cryptées, j'ai déjà du mal à retrouver les enregistrements des Yeux de Lynx...
- Je n'ai jamais entendu parler d'une telle créature...enfin...attendez...
- Si c'en est une.
- Un robot ?
- Je ne sais pas...du moins pas encore
- ça ne nous avance pas ! Nous avons besoin de connaître nos ennemis pour pouvoir leur botter le cul !
- Je fais ce que je peux !

* Maudits techomagiciens de pacotilles... *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June

avatar

Nombre de messages : 78

MessageSujet: Re: Chroniques Angéliques   Ven 20 Juil - 15:32

La suite est vraiment pas mal aussi... Je trouve qu'on en sait un peu plus donc c'est plus intéressant forcémment. Par contre, encore une fois tu devrais certains de tes dialogues qui sonnent faux... Et puisà la fin il y a carrément une phrase qui dérange (à peu près la même que celle que j'avais cité pour le tout début) :

Citation :
* Maudits techomagiciens de pacotilles... *

Je n'ai pas compris à quoi servait cette phrase en fait... scratch Lol

Sinon, l'histoire est bien racontée, continue, j'attend la suite !!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astriel

avatar

Nombre de messages : 21

MessageSujet: Re: Chroniques Angéliques   Dim 29 Juil - 16:29

Hum hum, j'essaies de rendre le tout plus naturel mais j'ai franchement du mal de ce côté là, tu ne m'en voudras pas hein ^^'

Et sinon pour cette dernière phrase, ce qui est entre étoiles sont les pensées des personnages. Et cette pensée précise montre une certaine relation antipathiique qu'il y a entre les Guerriers anges et les Technomagiciens (ou techniciens si tu préféres). Pour caricaturer le tout c'ets un peu comme les relations entre nain et elfes. Ils ne s'aiment pas beaucoup. Une anecdote donc pour l'histoire. ^^

Sinon merci de suivre :]

Et voici donc la suite des évènements :



______





Fatill s'en retourna voir ses hommes, pour discuter avec eux. La plupart se demandaient ce qui se passait, d'expérience, ne rien savoir de leur adversaire ne présageait rien de bon, pour eux et pour leur mission. N'avoir aucune information était comme marcher dans un brouillard épais pouvant annoncer au dernier moment un précipice sans fond, du coup fatal.


- Tiens, qu'est-ce que c'est ? Hum...

Le surveillant n'avait pas arreté de pianoter comme un fou sur le clavier runique, de nombreuses fenêtres apparaissaient ou disparaissaient sur les demi-sphères (ou écransphères). L'une d'entre elle s'afficha sur l'écransphère principal, une vidéo grésillante montrant un couloir défila. L'on pouvait y distinguer des ombres, puis les deux anciens soldats en train de discuter jusqu'à ce que le malheur ne leur tombe dessus. Bien que la vidéo soit floue, le Surveillant ne reconnaissait que trop bien cette chose, il l'avait déjà vu, il y a très longtemps. Mais que faisait-elle là ? Comment était-elle arrivée si loin de chez elle ? Ces créatures avaient-elles évolué au point de devenir intelligentes ? Pourquoi était-elle ici ? Ces questions, parmi tant d'autres, se bousculaient dans la tête du surveillant. Il se reprit, et transmit le protocole d'urgence en phase d'alerte maximal. La base entière commença à se barricader, une alarme discontinue ne cessait de hurler tandis que les portes de sécurité se refermaient dans un claquement sourd. Fatill accompagné de deux de ses soldats arriva en courant.


- Qu'est-ce qui se passe ?! Pourquoi avoir activité la phase noire ?
- Une démombre est entrée dans l'enceinte de la base.
- Quoi !?
- Aller arrêter c'est quoi votre char là, c'est qu'une bestiole ombragée, tsss

- Sirrael, quand elle t'aura trancher un membre, tu fermeras ta grande gueule.

- Mais oui, mais oui, monsieur le guerrier à peur c'est ça ? Il croit ce qu'on raconte ?
- Je...
- Silence !
- Oui chef ! Dirent-ils à l'unisson.
- Montre nous la projection...

Le Surveillant lança la procédure et Fatill, ainsi que les autres guerriers virent la scène sanguinolente. Même Sirrael resta quelque peu bouche bée devant l'écransphère. Fatill fronça les sourcils, ce n'était pas bon, pas bon du tout. Ces créatures étaient des pires espèces...de nombreux souvenirs lui traversèrent l'esprit, lui rappelant cette grande guerre impitoyable...Il se tourna vers les membres des Guerriers Jhades.


- ça va pas être de la tarte pour se le farcir...vous ferez ce que je vous ordonne et ce sans hésitation. Vous n'avez encore jamais affronté une démombre, et j'aurais préféré que vous n'en affrontiez pas, mais il en est ainsi..en plus nous n'avons pas de pierre solaire...on est dans le merdier.

- Vous dites ça comme si c'était la fin, chef.

- Vous ne avez pas ce que ce truc est capable...
- Mouais, mais nous sommes les Guerriers Jhades !! Elle tremblera lorsqu'on lui aura scire les entrailles !

Fatill ne répondit pas à cette prise d'enthousiasme, se souvenant des batailles avec ces monstres, combien d'êtres étaient tombés face à elles ? Un nombre indéchiffable sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astriel

avatar

Nombre de messages : 21

MessageSujet: Re: Chroniques Angéliques   Lun 30 Juil - 15:01

Il se tourna vers le Surveillant, qui semblait vouloir dire quelque chose, mais semblait retenu par un désir mensongé de cacher la chose. Il s'adressa à lui.

- Et bien, que veux tu ? Quelque chose à dire ?
- Et bien...j'aurais..comment dire...
- ...
- J'en ai une.
- Une quoi ?
- Une pierre solaire...
- Comment l'as tu eu ? J'ai entendu que c'était d'une telle rareté que même les plus riches de la ville ne peuvent s'en offrir.
- ça n'a pas de prix.
- Intéressant ça, hey hey.
- Sirrael, la ferme ! Et bien, tu connais tes fonctions, ce que nous protegeons, aussi je te demande de...
- Je sais..je te la confie, mais...je n'ais pas envie, elle m'est précieuse...que les choses sont difficiles pafois...
- Surveillant, je te demande de nous donner cette pierre.
- Ai-je le choix ?
- Tu le sais bien.
- Malheureusement...
- Aller dépêche !
- Sirrael, un mot de plus et je t'envoie en pâture à cette créature de l'enfer !

Le surveillant, bien qu'hésitant à l'idée de donné cette pierre, qui lui avait été confié par son ancien meilleur ami, finit par s'exécuter, c'était le seul moyen de vaincre ce monstre dans tout les cas, les autres armes ne feraient que la ralentir et l'affaiblir momentanément. Il prit son pendentif, et ouvrit la sphère de cristal noir, une pierre brillant de milles feux scintillait aveuglant presque les anges présents. Il referma la petite sphère et la confia au chef des guerriers.


- Merci. Je te revaudrai ça, ça nous sauvera sans doute d'un carnage sans nom.

* Enfin, je l'espère...


- ...
- Bon, aller les gars, on y re...

Un tremblement se fit sentir, Sirrael jura, le matériel disposé sur les étagères tomba au sol tandis que tous se tinrent tant bien que mal à ce qui leurs tombait sous la main. Les lampes grésillèrent, puis tout devint noir. Un son déchirant se fit entendre, on aurait dit le bruit du métal déchiqueté, puis la lumière revint, grésillant par à coup encore quelques instants, les secousses s'arrêtèrent peu après. Chacun se releva.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June

avatar

Nombre de messages : 78

MessageSujet: Re: Chroniques Angéliques   Sam 4 Aoû - 16:36

Ca y est j'ai enfin lu la suite !!! ^^ Bon alors, ton histoire avance, c'est agréable à lire donc c'est pas mal du tout ! Bien sûr, toit ce que tu veux, ce sont des critiques constructives et j'en ai trois petites à te faire. Wink

- A propos des couleurs dans les dialogues... Franchement il vaut mieux éviter car c'est un peu moins lisible. En plus, tu t'en sers à mauvais escient, d'où ma seconde critique...

- Tes dialogues ne sont pas vraiment bien ficelés dans le sens où tu te sers des couleurs pour montrer qui parle alors que tu devrais plutôt utiliser des phrases descriptives, des verbes etc. Même si les "dit-il" dérangent certains, moi je trouve pas que ça dérange au contraire... Bref, il faudrait que tes personnages soient plus actifs quand ils parlent : "blablabla, dit-il en se passant la main dans les cheveux." (Bon je te l'accorde, ça c'est un énorme cliché mais bon c'était pour l'exemple ! Lol)

- La troisième critique est aussi la moins importante : il y a qulques fautes qui trainent dans ton texte. Bien sûr, il n'y en a pas beaucoup mais je le relève voilà tout.

Comme d'habitude, ces critiques n'engagent que moi, mes goûts etc. après tu en fais ce que tu veux ! ^^

Bonne continuation. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astriel

avatar

Nombre de messages : 21

MessageSujet: Re: Chroniques Angéliques   Jeu 16 Aoû - 14:19

Oui oui je vois ce que tu veux me dire, je connais ce défaut, celui en plus des paroles parfois un peu houleuses, entre auters problèmes que rencontre ma plume bref.

En fait la raison en est toute simple.

La première fois que je me suis mis à écrire, c'était sur le forum d'Ogame, tu va me demander quel rapport avec l'écriture ? Tout simplement que mes premiers écrits étaient ous forme de RP, et dans les RP sur forum on utilise tout le temsp de la couleur pour les dialogue, ce qui fait que l'on utilise pas beaucoup les précisions sur les personnage pendant les dialogues. Et vu que je n'ais écrit et évoluer qu'à travers le RP, je m'en retrouve imprégner de cette habitude.

En fait, mon écriture est celle d'un rpiste, pas d'un écrivain de roman.

Mais je m'attache depuis quelques temps à faire un effot la dessus, du moins sur les textes que d'écris depuis quelques mois, et que j'écrirais.

Voilà pour l'histoire ^^


mais place à l'hsitoire en elle même x)




________





- Personne de blessé ?


Tous répondirent par la négative, et tandis que Fatill se connecta au communicateur de son casque, pour appeler le reste du groupe. Mais il n'y avait aucun blessé, tous étaient sain et sauf. le Surveillant se réinstalla dans son siège, regardant si cette secousse étrange n’avait pas fait de dégâts sur le complexe. Rien n'était à signaler, tout paraissait en ordre. Tout ? Non, une porte avait été forcée. Le Surveillant se connecta sur un oeil de lynx, lui montrant la porte complètement éventrée.

- ...il est déjà à la section Ouest...merde...murmura le Surveillant
- Qu'as tu dit ?
- Il arrive !
- Ok, les gars c'est parti !! On se bouge les ailes aller aller !
- Enfin de l'action !
- Fatill...
- Oui ?
- Surtout ne vous fiez par à votre vue.
- J'en ai déjà affronté.
- ...
- Merci

Et ils laissèrent le Surveillant à ses écransphères et tout son matériel. Celui-ci se tourna vers eux, réfléchissant à toute vitesse, il avait le pressentiment que quelque chose clochait. Une démombre n'aurait jamais pu déchirer le métal de cette porte avec autant de facilité. Et ce tremblement de terre...qu'est-ce que cela pouvait bien être ? La mine sombre, il continua ses recherches, tentant de localiser la créature, qu'il ne connaissait que trop bien. Mieux que Fatill sans doute.

Ces créatures, étranges, n'étaient faites que d'ombres, aussi les armes conventionnelles n'avaient aucune portée sur elles. Cependant, leurs coups eux étaient bien réels, tout ceci avait bien sur une explication. Les griffes de ces monstres au lieu de trancher la chair, tranchaient l'esprit qui résidait dans son corps, et donc inexorablement, le corps en subissait les conséquences par la même occasion. Ces êtres n'avaient pas d'âme, ils n'étaient que des résidus d'un monde uniquement fait de haine et de colère, elles n'avaient aucune pitié et n'avait qu'un but, la destruction de tout. Se battant contre tous, même entre eux, c'était un fléau qui avait submergé nombres de mondes. Pas pour la gloire, ni le pouvoir, mais pour le chaos, pour l'anéantissement de tout. Seules les soleils et leur lumière étaient suffisamment efficaces contre ces monstres venus d'un monde parallèle, on ne sait trop comment. Sans doute était-ce un acte volontaire d'une autre espèce voulant les contrôler, ou bien était-ce simplement l'essence même du chaos ?

Mais celle-ci avait un but bien précis, les simples faits qu'elle soit seule, et qu'elle n'ait pas saccagée les couloirs le montre bien. Elle se rendait à un endroit précis, hors ce n'était pas normal, c'était à l'encontre de leur nature chaotique et bestiale. En tout cas, si cette créature avait évoluée, ce n'était pas bon...pire encore et si elle n'était là que pour faire diversion ? Contrôlée par un autre ?


* Non...non, ce n'est pas possible, on ne peut maîtriser le chaos...une créature de nature aussi aléatoire et irrationnelle...Bordel...mais pourquoi est-elle ici ? Qu'est-ce qu'elle cherche ?!... *



*
* *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astriel

avatar

Nombre de messages : 21

MessageSujet: Re: Chroniques Angéliques   Jeu 4 Oct - 23:48

Désolé pour cette période de silence, je n'ai pas eut le temps, ni trop l'esprit de venir ici, étant en 1ère année de médecine ^^' c'ets une lutte permanente entre le temps et moi même. Enfin voilà la suite quand même ^^'

bonne lecture Smile



*
* *



- Je me demande quand est-ce qu'il vient...
- T'inquiète pas il aura vite fait de t'arracher la tête.
- Ouais et tes ailes de quiche par la même occasion !
- Tsss...
- Et puis, c'est une démombre, pas un !
- Corniel, on t'as rien demandé tu sais.
- Pfff, reste un inculte, bon à rien !
- Mais ouais, mais ouais, et après on dit que c'est moi qui cherche les bagarres...pfff
- Ce qui n'est pas faux.
- Tu sais quoi Ornan ?
- Non.
- Va te faire mettre !
- Ba voyons, je suis même pas étonné de cette réplique vois tu.
- Bon c'est fini mesdemoiselles ?!

Le lieutenant les regardait d'un air amusé, mais il reprit une mine dur, presque impitoyable.


- Arrêtez de tergiverser, on est en mission.

- Oui chef !
- Pas de problème.
- Ok
- Ouais ouais...
- Quelque chose à redire Sirrael ? Dit-il d'un air menaçant.
- ...Non rien...
- Bien. Alors on attend les données du Surveillant. Cette bestiole, elle ne pourra passer que par là de toute manière. Mais je préfère mettre toutes les chances de notre côté.

Son communicateur, permettant d'établir une connexion télépathique à longue distance, grésilla dans son esprit.

* Fatill ? *
* Surveillant, des signaux ? *
* Pas encore...mais selon les données, elle est apparue au niveau de la façade Sud, et elle se dirige vers vous, elle semble toujours coincé quelque part dans ce bâtiment. Faites attention ! *
* Bien reçu *

Le chef entra dans le couloir barricadé par son escouade, avec toutes sortes de caisses de métal, de chaises, de tables, entre autre. Il se tint debout fasse au boyau qui se terminait par un tournant parfaitement éclairé. Rien de mieux pour piéger la bête sombre, la lumière, même si les lampes artificielles ne permettraient pas de la tuer, elles l'affaibliraient, c'était déjà quelque chose. De longs instants passèrent, et la bête n'était toujours pas apparue, ni n'avait donné signe de vie dans le complexe.


- Pfff, on s'emmerde...
- Je me demande ce qu'elle fait...
- Elle aurait fait demi-tour, en passant pas l'Est ?
- Impossible, elle aurait été détectée.
- N'empêche qu'on sais pas où elle est...
- De toute façon, tout est bouclé, donc tant qu'on ne l'aura pas tuer, on restera là.
- On est bon pour un siècle si ça part comme ça.
- Sirrael, la ferme !
- Ouais ouais.

Un bruit de métal déchiré se fit entendre au loin, se répercutant dans le couloir et continuant sa course dans toute l'enceinte. Tous se raidirent et fixèrent le long couloir, arme en main, prêt à réagir au moindre signal de l'ennemi. Elle ne passerait pas.

- Nom de...

La créature apparue au tournant, fixant les archanges de ses yeux blancs luisants. Sa silhouette presque humaine n'en avait que l'apparence, ses longues griffes noirâtres brillaient d'une lumière surnaturelle, un mélange de blanc obscur, semblant défier les lois physiques et magiques...L'air semblait se distorde à son contact, comme si cet être d'ombre aspirait la lumière tel un trou noir. Des appendices tentaculaires parcourus de spasmes dansaient autour de la démombre, et semblaient agir indépendamment d'elle. Les lampes grésillèrent au passage de la bête, une caméra disjoncta, tandis que les conduits d'eau, et électriques implosaient en un boucan cacophonique. L'air sous pression, sortit des co,nduits formant un nuage presque opaque. Elle avança vers les archanges qui mirent un temps à concevoir la réalité, ce n'était en rien comparé à ce que l'on disait dans les livres...Être en face de cette monstruosité faite de chaos, de néant relevait de la terreur, de la mort elle même...se montrant d'une facette des plus ignobles.

- Feux ! , hurla Fatill de toute l'ampleur de sa voix caverneuse.

Les canons de leurs armes crachèrent toute la mort quelles pouvaient donner, le couloir n'était plus que plasma, laser et enfer. Ils ne s'arrêtèrent de tirer que lorsque leurs armes annonçèrent une surchauffe critique imminente. Tous toisèrent le bout du couloir littéralement déformé, fondu par la vague de chaleur intense délivrée par l'escouade. La vapeur d'eau et la fumée commencèrent à se dissiper, tandis que la silhouette se tenait encore debout, les regardants, et l'on pouvait lire une malice implacable dans ses yeux rutilants. Elle continua d'avancer, pas à pas, prenant un malin plaisir faire durer le temps, regardant ses proies, savourant la peur qui commençait à les tenailler.

- Bordel, c'est quoi ce truc !?
- J'y crois pas, ça ne lui à rien fait !
- Doucement les gars, pas de paniques, on change de plan, Ricks et Sirrael, tire nourri sur la cible, les autres, préparés vos grenades !!
- Toutes ?
- Faites en un paquet cadeau pour notre hôte !
- Bien !
- Feux !!

* J'espère que ça va marcher...il faux d'abord l'affaiblir, puis le Surveillant lancera la procédure d'illumination et ensuite il ne restera plus qu'a... *

Il fut tiré de ses pensés, bien que brèves, ses archanges firent leurs travaillent, les deux premiers tiraient sur la bête qui semblait ne rien ressentir. Mais malgré cette haine d'impuissance, ils continuèrent tandis que la créature chaotique arrivait, commençant à prendre plus de vitesse. Elle n'était plus qu'à une centaine de mètres d'eux. Tandis que les autres archanges préparaient leurs colis, attachant l'ensemble de leurs grenades flash, soniques, plasmiques et magiques. Le temps pressait, Fatill et ses archanges regardaient la bête qui commença soudainement à courir, filant à une vitesse qu'ils auraient cru impossible sans l'avoir vu de leur propres yeux. Prit de panique, Fatill lança rageusement son ordre.


- Lancez tout !!!

Et tous s'exécutèrent au même instant, les instruments de morts continuaient de cracher leur venin brûlant tandis que les sacs de grenades volèrent en direction de la bête qui ne ralentit pas le moins du monde. Tout alla très vite, mais pour Fatill tout semblait se dérouler dans une lenteur insoutenable, voyant les grenades s'approcher de la démombre, et elle même s'approcher vers eux, un des tirs de plasma toucha l'un paquet de grenades qui avait atteint la bête. Il s'en suivit une détonation assourdissante dont la violence du souffle fit exploser les autres paquets en casacde, provoqant dans une série d'explosions aux souffles devastateurs. Les archanges furent soufflés loin dans le couloir malgré leur poids et leur entraînement, ils furent tout simplement balayés par la déflagration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikaella
Admin
avatar

Nombre de messages : 309

MessageSujet: Re: Chroniques Angéliques   Dim 14 Oct - 15:11

Je n'ai pas tout lu mais j'ai l'impression que tout s'enchaine trop vite... De plus, je rejoins les autres pour dire qu'au niveau des dialogues il y a quelque chose qui cloche. Je trouve qu'ils sonnent creux... Tu devrais les retravaillers pour qu'ils soient plus réels donc plus crédibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://slytherin.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chroniques Angéliques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chroniques Angéliques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Angélique Marquise des Anges, nouvelle édition
» Les nombres des anges....
» Avez-vous déjà regardé les Angéliques Marquise des Anges ?
» Perplexing Lab_ (TUTO) Ailes angéliques (bas p.6)
» L'Angélus d'Homs et Giroud

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imagine & Dream :: ~ | Imagine | ~ :: - Romans - :: - Anciens sujets --
Sauter vers: