AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L' Histoire de Zéphire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Axélixtowflak's

avatar

Nombre de messages : 55
Age : 25
Localisation : 74

MessageSujet: L' Histoire de Zéphire   Ven 11 Aoû - 16:41

Voici la petite introduction de mon histoire et le 2 ème chapitre j'aurais besoin de votre avis ( ils sont aussi disponible sur mon blog):
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

-Chap 1-


Mon nom est Zéphire, j'ai toujours voulus devenir magicien, pas illusioniste de pacotille, oui magicien ceux qui dans les contes que me lisait ma mère, aidaient les princes a sauver leurs princesses, ceux là encore qui sauvait tant de vie grace a leur incroiyables pouvoirs oui, c'était eux qui me faisait rêvés et même après la mort de mes parents et mes différents changement de famille d'acceuilles.
Mon histoire commence donc le jour ou je fut malgré moi parachuté dans ma 7 ème famille d'acceuilles, ce matin la en me levant je ne pensait pas dans quelque heures a peine allait ce réalisés mes rêves les plus fous , mais je ne savait pas non plus que j'allais vivre mes pires cauchemards ...
- A suivre ... -

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

- Chap 2 -


- Tu me promets que cette fois-ci tu ne leurs jetteras pas ton assiette de spaghettis à la figure, hum... ?
- Oui, oui... répondis-je
Cela faisait bien 5 min que nous étions sur la route, c'était Maria qui conduisait.
Maria ? Oh..., c'est la seule personne à qui je tienne vraiment : l'assistante sociale qui, depuis la mort de mes parents c'était occupé de moi et qui avait fourni énormément de son temps (si précieux) pour me trouver une famille convenable. Une femme adorable et très belle: elle avait toujours ses cheveux roux et soyeux attachés en une queue de cheval serré haute, son joli visage ni trop ni pas assez maquillé était très souvent éclairé par un sourire éclatant. Toujours bien habillé, elle arborait aujourd'hui un tailleur bleu marine et un chemisier blanc.
- Tu sais s'ils sont horribles avec toi et qu'ils font ça pour gagner plus d'argent à la fin du mois (grâce au "Allocation enfant +" que nous leur proposons) tu m'en parles et j'essayerais d'arranger ça. Ce sont des gens qui on besoin qu'on les aide car ils n'ont pas d'argent et... patati et patata.
Ce n'est pas que je m'en fichais, mais toutes les explications qu'elle me fit seraient trop longues a raconté. Après une dizaine de minute de trajet Maria s'arrêta enfin devant une drôle de maison, en effet elle était de couleur vert pomme avec de jolis volets bleu ciel, coincé entre deux immeubles et abondamment fleurit, elle faisait l'intrus la "tache". Tous ce qui était autour d'elle semblaient gris et terne, elle était magnifique et envoûtante pourtant, les rares passants lui accordaient l'attention que l'on porte à une décharge: pas un seul regard, ils accélèrent passe devant puis ralentissent quelques mètres plus loin.
- Bon, tu connais les règles depuis le temps... reprit Maria. Je ne vais pas te les rappeler. Je repasse demain matin pour voir comment ça ce passe, sois sage...
Je descendis sur le trottoir fermai la portière, Maria me fit un signe de la main que je lui rendis puis démarra. Je me retrouva seul devant les trois marches qui menaient à la porte de cette étrange maison. Je m'avançai lentement attendis quelques instants puis me décidai enfin a sonner. Trois coups puis la porte s’ouvrit d'elle-même, (un simple coup de vent me disais-je à ce moment là.) et je me trouva devant un rez-de-chaussée sobrement meublé ou trois personnages attendaient.
- Euh... bonjours je suis bien chez les Kimanjiras ? bégayais-je
Aucune réaction
- Je m'appelle Zéphire...
Un lourd silence suivit ma déclaration. Tous me dévisageaient. C'était une drôle de famille, la mère était une femme black forte aux longs cheveux noirs qui lui descendait jusqu'en dessous des fesses, à coté d'elle se tenait sont maris, un homme grand et fin, malgré les rides qu'il avait aux front et aux coins des yeux, ses cheveux étaient d'un noir de jet, aucun n'étaient blanc; à sa droite se tenait une jeune fille qui devait avoir mon âge, de taille moyenne aux grands yeux verts maquillés de noir, le plus étrange c'était quelle avait une chevelure d'un blond platine qui avait rien à voir aux colorations du moment.
Ce fut la mère qui rompa le silence:
- Entre, entre ne reste pas planté là dans les courants d'airs tu va attraper froid ! s'exclama-t-elle
Je m'avança de quelques pas et la porte se referma d'un coup.
- Je m'appelle Diabou N'dao (Kimanjiras) pour les intimes c'est Diabi, mais tu peux m'appeler Mama !
- Enchanté. répondis-je plus détendus
Je lui tandis ma main, elle la prit et m'attira contre elle pour me serrer dans ses bras.
- Et voici mon mari Memphis. Continua-t-elle.
Il me serra la main en me souriant.
- Voilà notre fille Noémie. ajouta-elle en la désignant
Je me plaçai devant celle-ci et lui tandis la main mais elle ne fit aucun mouvement puis elle lâcha un vague :
- Salut...
- Noémie, s'il te plait montre sa chambre à Zéphire. dit Mama puis elle se tourna vers moi et ajouta: tu auras 1 heure pour t'installer, le temps que je prépare le déjeuner.
Je pris donc m'a valise et pris la suite de ma "sœur". En montant l'escalier je ne pouvais pas m'empêcher de pensé:
- Cte fois c'est la bonne mon vieux.
L'escalier débouchait sur un long couloir tapisser de fleurs bleues et blanches. Noémie s'arrêta devant la première porte et m'expliqua :
- Là en face c'est la salle de bain et là juste a coté les toilettes, ici a gauche c'est la chambre des parents, et au fonds c'est t'a chambre (pour tout comprendre, il faut s'avoir que la chambre de Noémie est à gauche du couloir. Ah, oui au faite tu passe cette porte tu et mort. dit-elle en désignant la porte derière elle.
- D'accord (ça a le mérite d'être claire). répondis-je
Je m'avança donc jusqu'au fond du couloir et pénétra dans ma nouvelle chambre: assez spacieuse meublé d'étagères d'une commode, d'une armoire et d'un lit confortable, c'était tout simplement la chambre dont je rêvais depuis bien longtemps.
Je posai ma valise sur le lit, l'ouvrit et entrepris de ranger mes affaires, cela fait, je m'allongea et me perdis dans mes pensés. Environ 1 heure plus tard Diabi vint frapper à la porte:
- C'est près tu as 3 minutes pour descendre ! puis je l'entendis frapper à une autre porte plus loin et ajouté :
- Pareille pour toi Noémie !
1 minute 30 après (a peu près) je me trouvais en bas et m'asseyais sur la chaise que me désignais Mama, puis 3 minutes plus tard ce fut Noémie qui descendait, elle alla la place qui devait être la sienne et le repas commença.
Memphis me demanda de raconter comment était l'orphelinat provisoire ou j'avais été placé comment c'était passé les transferts de famille, je leur conta donc tous ce qui m'étais arrivé avant mon arrivé ici.
Diabi et sont maris m'écoutaient attentivement et ne m'interrompait que lorsque mon récit devenait incohérent ou qu'il ne comprenait pas certaines choses, je crois même que Noémie s'intéressa à mon histoire, même si elle ne le montra pas.
A la fin du repas il me semblais que mes nouveaux parents étaient contents de me connaître un peu mieux. Après avoir chacun débarrassé notre assiette, nous (Noémie et moi) eûmes quartier libre jusqu'au goûter j'en profita donc pour éplucher les vieux livres de l'immense bibliothèque des Kimanjiras. Puis, quand vint l'heure du thé nous prîmes tous un copieux quatre heure, ensuite toute la famille se mit devant la télé pour y regarder des documentaires et des divertissements divers. L'heure du dîner arriva très vite et il se passa à la même vitesse qu'il était arrivé. Une fois dans mon lit je repensa à cette fabuleuse journée, éteignis la lumière et sombra dans un sommeil profond. Douce mélopée, glissant à mon oreille elle me dit vient..., vient..., douce lumière qui embaume mon esprit..., elle prend possession..., mon corps n'est plus a moi...
Et je repris conscience au milieu de la nuit debout devant ma porte la main tendue vers la poigné, ce que je fichais la, je ne le savais pas, m'a main tourna et je me retrouva dans le couloir mes jambes me menèrent devant l'escalier du grenier elle me forcèrent à le gravire. une étrange lueur s'échappait de la porte, elle s'ouvrit et la lumière m'enveloppa...

- A suivre ... -

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Voilà, le chapitre 2 est un peu long j'espère que vous avez aimé. Le chapitre 3 est en cours. En espèrant que je ne ne me suis pas gourré de rubrique ^^


Dernière édition par le Ven 29 Déc - 18:53, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://axelixtoflaks.bloxode.com
Mikaella
Admin
avatar

Nombre de messages : 309

MessageSujet: Re: L' Histoire de Zéphire   Ven 11 Aoû - 17:47

Ca m'a l'air d'être un très bon début...

Je lirais la suite dès que tu l'auras postée et je pourrais te donner une critique plus construite... ^^

Par contre, une question... Utilises-tu le logiciel WORD ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://slytherin.forumactif.com
Axélixtowflak's

avatar

Nombre de messages : 55
Age : 25
Localisation : 74

MessageSujet: Re: L' Histoire de Zéphire   Ven 11 Aoû - 18:01

Non je n'utilise pas WORD j'utilise sois le bloc note sois WORD pad qui n'on tout les deux pas de correcteur d'orthographe mais il faut que je l'installe apparament ça me serai bien utile... ^^


Dernière édition par le Ven 29 Déc - 18:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://axelixtoflaks.bloxode.com
Mikaella
Admin
avatar

Nombre de messages : 309

MessageSujet: Re: L' Histoire de Zéphire   Ven 11 Aoû - 21:26

Oui, c'est sûr, pour mettre tes textes au propre c'est super comme logiciel. En tout cas tu devrais peut-être essayer de trouver un éditeur de texte gratuit qui a les même fonctionnalités... Enfin à toi de voir mais c'est vraiment pratique ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://slytherin.forumactif.com
Axélixtowflak's

avatar

Nombre de messages : 55
Age : 25
Localisation : 74

MessageSujet: Re: L' Histoire de Zéphire   Sam 12 Aoû - 11:51

Bonne nouvelle !! j'ai enfin installé WORD et j'ai republié une version du chap 2 en corrigeant le maximum de fautes.
Le chap 3 est bientôt finit il sera en ligne sois cet aprèm' sois demain, voilà c"est tout ^^


Dernière édition par le Ven 29 Déc - 18:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://axelixtoflaks.bloxode.com
Axélixtowflak's

avatar

Nombre de messages : 55
Age : 25
Localisation : 74

MessageSujet: Re: L' Histoire de Zéphire   Lun 21 Aoû - 23:49

Désolé pour le double poste Embarassed . Voici le Chap 3. Bonne lecture !^^

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

-Chap. 3-


-Tu as été long a venir enfant de L'autre Monde.
Je me trouvais à présent dans une clairière en compagnie d'un homme d'une soixantaine d'années aux
cheveux argent taillé aux épaules et à la barbe courte, il était assis au milieu d'un cercle parfait réalisé a l'aide de brindilles sèches, et moi debout dans son exact réplique. J'observais le personnage qui se trouvais en face à quelques mètres à peine, mais son regard perçant au pupilles grises me fis tout de suite baissé les yeux car lui aussi me dévisageait et j'avais l'impression de passer aux rayons X. Je me risqua tout de même a lui posé une question:
- Où suis-je ?
- Tu te trouve dans la forêt de Ginoplika , dans le royaume d’Imagilis gouverné par grand empereur Ifisar, tu veux savoir autre chose Zéphire ?
- Comment connaissez vous mon nom ? demandai-je surpris
- Oh, tu sais je te connaît mieux que tu ne te connais toi même... Au faite je ne me suis pas présenter je suis Kafran (prononcé Kafran-e-) magicien généraliste. dit t-il
- Magicien généraliste?
- Exactement. puis il ajouta :Dis moi, tu ne voulait pas devenir magicien ?
- Euh si... bégayais-je
- Alors suis-moi, tu va finir ta nuit et demain nous aurons une dure journée.
Il fit apparaître une "boule de lumière" qui se mit a voleté autour de nous, se leva et s'engagea sur un chemin qui s'enfonçais dans les bois, et moi je le suivit. Je ne savais pas encore dans quoi je m'étais fourré mais ce dont j'étais sur c'était que je n'étais pas au bout de mes surprises. Après quelques minutes de marche nous nous arrêtâmes devant une hutte en bois perché a environ 3 mètres du sol: quelque chose nous empêchait d'avancé, Kafran fit de drôles de geste et nous pûmes a nouveau progresser, il me fit gravire un escalier puis nous fûmes sur une plate-forme de bois. La "cabane" n'avais pas de porte mais un mur invisible devait tout de même en protéger l'entrée car le mage répéta ses mouvements et entra, il claqua ensuite des doigts et une douce lumière apparut et je pus voir à l'intérieur. C'était immense bien plus grand que ne laissai voir l'extérieur, le sol était recouvert de plancher et les murs aussi bizarre que ça puisse être était en pierre. Dans un coin se trouvait une cheminée où brûlait un feu à coté duquel il y avait des fauteuils confortable et une bibliothèque à cet endroit le sol était recouvert d'un tapis moelleux et coloré. Au centre de la pièce se dressait une grande table et non loin de là dans un trou dans le mur une marmite chauffait sur le feu. Sur le mur du fond se trouvait 4 porte alignés, Kafran m'indiqua la 3 ème. Je me dirigeai vers elle puis ouvrit la porte, j'entrai dans une petite chambre meublé d'une armoire, d'étagères ou étais rangé de vieux livres en cuirs d'un lit et d'une table de nuit dans un coin de la pièce prêt de la fenêtre il y avait une petite fontaine qui coulait en permanence, sans bruit, la bassine qui se trouvait en dessous ne semblait jamais débordé et l'eau qui si trouvais était toujours claire et limpide , pure comme du cristal. Je marchai vers le lit et entrepris de me déshabillé quand je me rendis conte que j'était en pyjama et que je n'avais pas de chaussures, je me couchai, des allumettes apparurent à coté de la bougie sur la table de nuit, je la souffla et m'endormis presque aussitôt.
Le lendemain matin ce fut la lumière du soleil qui me réveilla, je me levai et m'étirai puis m’aspergea le visage d’eau glacé pour me réveillé. Kafran m'attendait dans la grand pièce, plongé dans des rouleaux de parchemins lorsque que je m'approchai, il leva la tête et lança:
- Bien dormis ?
- Oui, très bien merci lui répondis-je
- Bien, bois ton lait de frambi et mange ça, nous avons des courses a faire aujourd’hui dit-il en me désignant un bol et 2 drôle de bâtons posé sur la table.
Je m’assis, saisis une des baguettes et la croqua, délicieux avec un petit goût de noisette, puis je pris le bol et but une gorgée du liquide rose qu’il contenait. C’était la chose la plus merveilleuse que je n’avais jamais bus : du lait goût framboise. Après que j’eus finit mon petit déjeuné je mis ma cuillère dans mon bol et quand je m’apprêtai à le prendre pour allé le laver , il disparut.
- Il y a des habits propre sur ton lit, nous partons dans 5 minutes dit le mage les yeux fixés sur le parchemin qu’il tenait entre les mains .
Je me dirigea donc vers ma chambre. Quand j’entra je découvris que la fenêtre avait été ouverte et que sur mon lit fait, m’attendaient une tunique verte foncé et un pantalon marron style moyen-age, je les enfilai : parfaitement à ma taille.
Nous étions sur le chemin de la ville et j’avais vu il y a quelques minutes à peine Kafran réactiver les protections de la maison, nous avions pris un sentier qui se dirigeait à l’opposée de celui que nous avions pris en quittant la clairière et nous arrivâmes bientôt à l’orée du bois. Je découvris une immense plaine
Traversée par une route pavée et parsemée de fermettes et dans les parcs de ces fermes, il y a avait …
Oui il y avait … des vaches de toutes les couleurs !!!! Je n’en pouvais pas croire mes yeux : des vaches roses, vertes, jaunes, oranges et même violettes ! Voyant mon étonnement le magicien m’expliqua :
- Nous sommes dans la plaine de Maroko, et les « vaches » comme on dit dans ton monde sont élevées ici, la verte que tu vois là-bas c’est une Pompluky, la rose c’est une Framby, la jaune une Cinatra, l’orange une Orial, la violette là-bas tout au fond, une Cassi et la marron juste ici, la moins commune, une Lae. Elles produisent toutes un lait différent qui n’a ni la même couleur, ni la même saveur.
- D’a… d’accord. Dis-je encore sous le choc.
Nous nous remîmes en marche et près de dix minutes plus tard je vis enfin la ville. Elle était entourée de hauts murs de pierres noircies par le temps, qui laissaient voir un bâtiment semblable à un château.
- Je te présente Baoco la ville marchande, gouvernée par le Comte Oliverin III.
- Ouah ! C’est magnifique m’exclamais-je tout excité
A partir de maintenant, tu ne me lâches plus d’une semelle, là-dedans, ça grouille de monde et ici ce ne sont pas les voyous qui manquent déclara Kafran.
Quand nous passâmes la porte, les gardes nous saluèrent. La traversée du marché fut plus difficile que je ne l’avais imaginée : la place était noire de monde et l’on entendait crier de toutes parts : « tapis, tapis, y sont beaux mes tapis, confortables, et pas chers, avec eux vous faites la traversée Baoco/Ninfra (prononcer Nin(e)fra) en moins de trois jours. Qui veut mes tapis, qui veut ? » ou encore : «gâteaux, qui veut mes gâteaux, au bon lait de Pompluky, qui veut, pas chers » . Une fois la cohue passée nous arrivâmes dans ce qui semblait être les quartiers riches de la ville : les rue et les murs étaient moins sales et les passants mieux habillés, après quelques ruelles, le magicien me fit entrer dans une boutique dont la pancarte indiquait :
Bienvenue dans la Caverne aux Vêtements
De Rausaly
Haute Couture et livraison à domicile
Sur demande
A l’intérieur une femme grande et mince habillée d’un ensemble rose bonbon attendait accoudée au comptoir, en nous apercevant elle se redressa et nous adressa un sourire puis dit d’une voix mielleuse :
- Bonjour messieurs que puis-je faire pour vous ?
- Bonjour Rausaly, je souhaite habiller le jeune homme que voici répondit Kafran en me désignant
- Et il vous faut ?
- Deux capes de voyage multi-poches à col et blason changeants avec leurs ensembles, ainsi qu’une tenue de soirée et une bague de pierre de lune argentée .
- Si vous voulez bien me suivre me dit-elle
Et je la suivis vers l’arrière du magasin ou se trouvaient des instruments de mesures ainsi qu’un bloc note et une plume. La vendeuse les pris et me mesura minutieusement, puis m’observa pendant près d’une minute, saisit son calepin et nota.
- Alors nous avons 1m 52, taille 36… cheveux bruns, yeux verts, peau hâlée… commenta-t-elle
Cinq minutes plus tard Kafran avait convenu avec Rausaly qu’il viendrait chercher les vêtements en fin d’après-midi. Nous sortîmes dans la rue et le mage se dirigea vers le bâtiment qui se trouvait juste en face dont l’enseigne indiquait :
Bienvenue aux Grimoires d’Alfred
Pour magie en tout genre
Qualité et Diversité
Quand nous entrâmes un vieil homme petit aux lunettes rondes nous salua :
- Bonjour, Kafran ça faisait longtemps dit-il en lui serrant la main, puis il se tourna vers moi tiens, tiens , mais qui voilà donc ?
- Je te présente Zéphire mon nouvel apprenti.
- On dirait bien que tu reprends du service mon ami… et il te faudra ?
- Un grimoire général de type V avec couverture en cuir régénérant.
- Je vais te trouver ça… dit-il d’une voix proche du chuchotement
Puis il revînt quelques minutes plus tard avec un gros livre noir en cuir brun décoré d’étranges signaux, qu’il donna au mage et ajouta :
- C’est une merveille, j’ai déjà procédé aux sortilèges de base, il ne reste plus qu’à faire la cérémonie d’acceptation, que nous pouvons exécuter maintenant si vous en avez le temps…
- Oui nous avons tout notre temps. répondit Kafran
- Très bien alors suivez moi je vous prie …
Et Alfred nous conduisit vers l’arrière de son magasin et nous lui emboîtâmes le pas . Pendant que l’on zigzaguait entre les étagères remplies de livres, des questions se bousculaient dans ma tête : Qu’ est-ce qu’était donc la cérémonie de l’acceptation ? En quoi consistait-elle ? Etait-ce dangereux ?…
- A suivre …-

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Certains noms sont à tirés par les cheuveux mais j'èspère que vous apréciez quand de même. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://axelixtoflaks.bloxode.com
Gabrielle

avatar

Nombre de messages : 159

MessageSujet: Re: L' Histoire de Zéphire   Mar 6 Fév - 4:12

À vrai dire tout l'histoire est à tirer par les cheveux mais c'est normal dans la section fantasy...J'aime bien pour le moment en ce qui me concerne ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.royaume-du-vampire.darkbb.com
Axélixtowflak's

avatar

Nombre de messages : 55
Age : 25
Localisation : 74

MessageSujet: Re: L' Histoire de Zéphire   Mar 6 Fév - 20:18

Merci d'avoir eu le courage de me lire ! je posterai bientot la suite merci encore ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://axelixtoflaks.bloxode.com
Mikaella
Admin
avatar

Nombre de messages : 309

MessageSujet: Re: L' Histoire de Zéphire   Mar 6 Fév - 20:24

En effet, c'était une bonne suite ! ^^ Je lirais volontier le chapitre suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://slytherin.forumactif.com
Axélixtowflak's

avatar

Nombre de messages : 55
Age : 25
Localisation : 74

MessageSujet: Re: L' Histoire de Zéphire   Dim 9 Mar - 20:20

Ralala j'ai honte quand je me relis Embarassed ( trop inspiré de mes lectures passés et assez superficiel, un récit "bateau" en quelque sorte)

C'est que ça faisait longtemps... *Faaaaaaaaaar faaaaaaaaarr Awaaaaaay*

Oui donc je poste ici pour dire que je ne posterai pas de suite, car je suis passé à autre chose et à d'autres recits Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://axelixtoflaks.bloxode.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L' Histoire de Zéphire   

Revenir en haut Aller en bas
 
L' Histoire de Zéphire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [A LIRE] Histoire de la taverne + Tuto d'upload.
» HISTOIRE DE LUMUMBA
» Revue "Les dessous de l'Histoire" (Jacquier)
» la peinture hyper réaliste Histoire de l'Art
» Histoire de Rivombrosa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imagine & Dream :: ~ | Imagine | ~ :: - Romans - :: - Anciens sujets --
Sauter vers: