AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L' Alchimiste Tome 1 : La lame du phénix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'Alchimiste

avatar

Nombre de messages : 83
Age : 26
Localisation : Dans le Royaume de l'écriture

MessageSujet: L' Alchimiste Tome 1 : La lame du phénix   Mer 6 Juin - 20:55

voilà le prologue et le chapitre 1 de mon roman, L'Alchimiste. désolé, j'ai jamais vraiment sus dans quel catégorie le placé réelement. Embarassed



Prologue


Dans les tréphons d'un monde merveilleux, un ange s'alliant à la beauté, et à la pureté du bien accompagné du plus maléfique des démons étaient penché sur un balcon, dans un nuage de clarté l'image d'un enfant apparaît. L'ange représentant la beauté même d'une femme, eu un sourire attendrie devant la frimousse du bébé.
Le démon lui était or de lui, il savait que l'enfant était spéciale, il ne souhaitais pas que tous ça se déroule in ci, ça nuirait à ses affaires...
- Pff !! Une enfant ! L'avenir de nos deux camps est entre les mains d'un avorton ... !! vociféra le démon.
- pas n'importe quel enfant...
- oui, une sorcière, élevé dans le bien elle choisira forcément votre camp... le camp des perdent... de toute manière c'est du pareils au même, ce n'est qu'une sale gamine, comment peut elle avoir conscience de ce qu'elle fait, comment pourra t-elle choisir le bien ou le mal...
- elle n'aura à prendre cette décision que lorsque la guerre sera à son paroxysme, elle seul pourra prendre la décision, faire penché la balance d'un coté ou d'un autre...
Seul le temps pourra nous dire quel camp l'emportera... mais l'ange espérais que le bien l'emporte, peut être est il égoïste de penser une tel chose, mais elle ne voulait pas voir le mal l'emporté, ses amis s'effondré... l'enfant était la dernière chance pour le monde d'être libre... ou de sombré à tous jamais dans l'obscurité...
Cette décision était entre les mains innocente d'une enfant, le démon avait il un tant sois peut raison, et si la guerre des sorcier n'attendait pas qu'elle est grandi...

À quel que milliers de siècle de cette scène, dans un petit hôpital de la banlieue modeste de Lyon, les parents de la petite étaient penché sur son berceau...
- elle est mignonne avec son sourire de princesse, s'exclama le père, aux coté de la jeune maman.
- vous avez pensé à un prénom ? demanda l'infirmière qui venait s'occupé d'aider la maman.
- oui..., on a décidé de l'appelé Chloé, comme sa grand mère.
- c'est jolie ça comme prénom Chloé, ça te plaie toi comme prénom Chloé ? demanda l'infirmière à l'enfant. La petite eu un sourire, elle semblai s'amusé de tous ce qui pouvait l'entouré, elle était marante, elle ressemblai beaucoup à sa mère.
Le ciel commençait à s'assombrir, la nuit tombait, les visites se terminaient. Les lumière s'éteignit les une après les autres, dans l'ombre d'une porte une silhouette se dessine, elle sort de sa cachette, puis commence à s'avancé dans la pénombre, elle avance droit devant lui, passe devant l'accueille où l'infirmier de garde se lève sur son passage...
- monsieur, les visite son interdite à cette heure si...
Le démon se retourne, fixe le jeune homme, et en un éclaire lui sotte à la gorge, du sang dégouline de la dague qu'il tiens toujours à la main. Il se relève et continus son chemin, laissant le cadavre giser au sol.
Rien ne semble pouvoir l'arrêté, il se stop alors soudains devant la porte de la chambre 412, celle si s'ouvrit d'elle même. le démon avança sans bruit, le pas léger s'approcha du berceau de l'enfant, la petite fille était réveillé, il la pris délicatement avec répugnance, puis sans un profond regret, parcourt la pièces du regard et se volatilise avec la jeune enfant...

- Nonnn !! hurla l'ange en se penchant presque au point de tomber par dessus la rambarde.
- C'est la vie, tu n'as pas dit que l'on avait pas le droit... le démon qui s'approcha de l'ange lui transperça le ventre de la lame de son arme. L'ange qui suffoquait ne put pas dire grand chose, a par quelle jura que la petite Chloé serait toujours protéger, et que jamais le mal ne l'emporterait. L'ange tombât dans le vide, dans une longue chute, et s'évapora dans le brouillard. Le démon se pencha au dessus du vide et regarda le spectacle un sourire réjoui au coin des lèvres, un sourire qui annonçait la période la plus sombre du monde...
Un voile se forme sur cette scène, le passé reprend ses droit, personne n'as jamais réel ment sus ce qui s'était réel ment passé se jour là, bien sûr nous, nous le savons, mais la mère de la jeune fille ne put jamais cessé de penser à la perte de son enfant. Chloé avait été enlevé par un malade, c'était la déclaration officiel, mais officieusement personnes ne ce serait douté que l'enlèvement de cette enfant allait engendré une terrible période sombre et funeste pour la communauté des sorciers, et pour tous les humains vivant sur la planète...

Chapitre 1

le temps passe à une vitesse monstrueuse, j'ai l'impression que c'était hier que tous à commencé, pourtant, aujourd'hui Chloé à 7 ans, elle a grandi... elle n'est plus le petit bébé si convoité qu'elle eu été, au contraire, à présent, elle ne pouvait même plus se défendre, de quel que façon que se soit...
Chloé soufre, sans se l'expliquer de vivre loin de sa famille et à la merci des démons dont elle ignore jusqu'à leur existence.
Chloé à été adopté, et se nome à présent Lise, très réservé et parlant très peut, la petite fille n'as que peut d'amis. Pas parce qu'elle ne veut pas en avoir, mais parce que pour les enfants de 7 ans, c'est dur de communiqué avec une personne que l'on croit être muette. En effet, Lise ne parle que au personnes en qui elle à confiance, en claire, ses cousins et cousines, et ses trois meilleur amis, Christophe, Fabien et Amanda. Elle ignore pourquoi, mais n'arrive pas à faire confiance aux adultes. Même à ses parents, elle ne leur décrochait pas un mot, ce qui les frustraient, et rendait Lise encore plus réservé. Lise avait donc 7 ans, elle vivait à rockebrune sur Argens, un petit village dans le sud de la france. Elle avait un petit frère de 5 ans, et une grande soeur de 17 ans. Son père était dans l'électronique, et sa mère gardait des enfant...
malheureusement, Lise n'était pas tomber dans la meilleur famille du monde... mais encore faut t-il quelle sache qu'ils ne sont pas ses vrais parents...
des parents... c'est quoi ?! Des personnes qui nous élèves, qui nous aime, mais des parents, ça a aussi le devoirs de nous protéger, de nous soutenir... et si il ne le font pas... ils sont encore nos parents... si il nous demande de faire la vaisselle, qu'ils nous mettent de hors lorsqu'on a fait une bêtise, et qu'ils nous reproche les bêtise de notre frère... est ce qu'ils sont toujours nos parents ? Si chaque matin, où lorsqu'on n'a pas fait ses devoirs, une main fend le vent dans un tonnerre de gémissement... est ce que c'est ça des parents?? Des gens qui vous haie et que vous répugner ? À 7 ans, Lise ne pouvait pas se rendre compte de l'horrifiante situation dans laquelle elle vivait. Laura, sa grande soeur, elle le savait, elle savait qu'elle ne voulait pas qu'il arrive quel que chose à sa chère petite soeur... mais que faire ?! Elle ne savait pas comment se levé devant son père et lui dire qu'il na pas le droit de faire toutes ces choses...
c'est comme faire remonté une petite fille de 7 ans sous la pluie un vendredi soir, c'était intolérable...
Lise montait le lotissement, dégoulinant de pluie, elle avançait dans un brouillard épais rare, dans la région. Peut de monde circulaient dans les rue, ils avaient préféré la douceur de leur feu de cheminé, au déchaînement du temps...
Lise s'essuya les pieds vigoureusement sur le paillassons, pausant sa main sur la porte pour s'y apuié. Celle si s'ouvris dans un grincement. Lise avança prudemment, appuya sur l'interrupteur, rien ne marchait. Un coup de tonnerre retentis, prise de panique, la petite se retourna, la porte se claquant dans un coup de vent. Au même instant la lumière revenus comme elle était partis. Lise surprise regarda autour d'elle. Des objets gisaient au sol, l'entourant, les débris jonchaient le sol, comme un tapis de verre. Lise commença à avancer, elle avait le coeur qui battait de plus en plus vite, elle avait peur. Elle aurait donné n'importe quoi pour que quelqu'un se trouve à ses cotés, mais elle était seule. Sa soeur était malade, donc était resté à la maison son frère également, et sa mère surveillait les malades... où étaient t-ils, pourquoi Lise ne les voyaient pas, pourquoi n'entendait t-elle rien ?
Elle continua à avancer dans les débris, s'approchant du salon, elle entendit des voix qu'elle ne connaissait pas. Elle s'en approcha doucement.
Un homme dans une longue veste noire avait sa main posée sur l'épaule d'une jeune enfant pas bien plus grande que Lise. Devant eux, la mère de la gamine s'emblai demandé pitié. D'où elle était Lise n'entendait pas grand choses, mais elle compris que l'homme demandait à la petite fille de faire qu'elle que chose qu'elle refusa après un moment d'hésitation d'un signe de la tête. L'homme dans un mouvement de rage la repoussa en arrière et sortie se qui semblai être une courte épée. Dans un geste sans compassion en transperça la poitrine de la femme lui faisant face. Dans un hurlement la femme s'écroula, doucement, comme si le temps c'était interrompus.
- Nonnn !! s'écria Lise horrifié. Elle détestait peut être sa mère, mais il y avait une différence entre la détesté et la voir se faire exécuté. Des larmes perlèrent sur les joue de la petite, elle releva la tête vers l'homme qui venait de l'apercevoir, et avala sa salive, tant bien qu'elle pus. Lise avait peur, elle venait de réalisé pour de bon qu'un homme venait de tué sa mère de sang froid, et que après ça il n'hésiterait pas une seul seconde à s'en prendre à une gamine de 7 ans témoin d'un crime.
Lise dans un élan de courage, où de terreur, s'élança vers sa chambre. Elle en referma la porte, et mis une chaise pur en bloqué l'axet. Ça lui donnerait le temps de réfléchir. Des coups résonnèrent déjà sur la porte, elle le savait, la porte ne tiendrait pas indéfiniment. Lise recula, s'éloignant le plus possible de l'horrible réalité. Elle continuait à reculer, lorsqu'elle trébucha. Elle vit alors du sang sur sa mains, regardant sur quoi elle avait trébuché elle se releva dans un geste horrifié. Sa soeur gisait au sol, un trou au milieu de la poitrine, Lise avait mal, mal au coeur, mal aux cotes. Elle pouvait sentir la respiration de l'homme sur sa nuque, terrorisé, elle se retourna, sachant parfaitement que tous était terminé...
l'homme lui attrapa le poignet avec force, puis ils disparurent dans un nuage de poussière...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeunesecrivain.niceboard.com
June

avatar

Nombre de messages : 78

MessageSujet: Re: L' Alchimiste Tome 1 : La lame du phénix   Dim 16 Sep - 14:13

Oh ! Je n'avais pas vu que tu avais posté ça...

Alors, après lecture, voici quelques critiques :

- Pas mal de fautes d'orthographes qui pourraient être évitées.

- Le rythme est trop rapide parfois... Tu enchaines les scènes sans leur donner de description.

- Le style est parfois un peu maladroit. Par exemple dans cette phrase :

Citation :
Le démon qui s'approcha de l'ange lui transperça le ventre de la lame de son arme.

Ici il serait plus judicieux d'utiliser une petite figure de style... Ca donnerait ça :

Citation :
Le démon qui s'approcha de l'ange lui transperça le ventre de sa lame.

Bref, ce n'est peut-être pas un très bon exemple mais bon, c'est un exemple. Lool

C'est tout pour l'instant, je ne peux pas encore critiquer le fond de l'histoire car je n'en ai pas assez lu alors j'espère que tu postera la suite bientôt. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Alchimiste

avatar

Nombre de messages : 83
Age : 26
Localisation : Dans le Royaume de l'écriture

MessageSujet: Re: L' Alchimiste Tome 1 : La lame du phénix   Dim 16 Sep - 18:01

Very Happy merci !

enfaite je suis entrain de la réecrire du debut cette histoire, le bebut, je l'aimais pas... quand a la fin, là où je méttais arrèté, c'était horriblement nul. lool
fin bon la suite je la méttrais certainement pas, ou alors la première version.

pour les fautes, vus que je suis dyslexique, je peut pas tout faire à la fois, et je préfère m'atelé totalement a mes histoire et voir les fautes après, que de faire tout à la fois... ça serais nul. pig
en tous cas merci rendeer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeunesecrivain.niceboard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L' Alchimiste Tome 1 : La lame du phénix   

Revenir en haut Aller en bas
 
L' Alchimiste Tome 1 : La lame du phénix
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Jon Courtenay Grimwood] Assassini, Tome 1 : Lame Damnée
» LES SECRETS DE L'IMMORTEL NICOLAS FLAMEL (Tome 01) L'ALCHIMISTE de Michael Scott
» ALEX CROSS (Tome 12) LA LAME DU BOUCHER de James Patterson
» Les secrets de l'immortel Nicolas Flamel • Tome 1 L'alchimiste • Michael Scott
» Les Secrets de l'immortel Nicolas Flamel, tome 1 : l'Alchimiste - Michael Scott

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imagine & Dream :: ~ | Imagine | ~ :: - Romans - :: - Anciens sujets --
Sauter vers: